objetafricain.blog4ever.com

objetafricain

DES JARDINS EN AFRIQUE

« Mille jardins en Afrique », l’éducation agricole de Slow Food
       
 


 

Sortir de terre des jardins respectueux des contextes écologiques, socio-économiques et culturels. Tel est le but, en Afrique, de la fondation Slow Food pour la biodiversité.

Lancé en 2010, le projet « Mille jardins en Afrique » doit permettre aux paysans africains de renouer avec leurs terres.

 

L’idée ? Travailler la terre de manière écologique, produire des ingrédients locaux tout en s’adaptant aux situations socio-économiques et culturelles. Seule l’utilisation de substances naturelles est prévue dans la création des jardins Slow Food, l’initiateur de ce projet.

 

Trois types de jardin sont plébiscités : les jardins pédagogiques, cultivés par les élèves et les enseignants ; les jardins communautaires, gérés par une communauté qui partage le travail et la récolte ; les jardins familiaux, des groupes de jardins gérés par des familles. Cette alliance entre expérience agricole et expérience éducative/promotionnelle constitue l’un des points fondamentaux de ce projet.

 

Des fruits et légumes aux herbes aromatiques


Des produits alimentaires, comme les fruits, les légumes ou encore les tubercules, et non-alimentaires, telles que les herbes aromatiques et médicinales ou les plantes tinctoriales peuvent être cultivés dans les jardins Slow Food.

 

Les animaux aussi auront un rôle à jouer. La volaille, les lapins, les chèvres ou les brebis peuvent être utilisés pour les nourrir des restes végétaux afin qu’ils produisent du fumier.

 

 

Slow Food, par l’intermédiaire de « Mille jardins en Afrique », entend promouvoir l’indépendance et la souveraineté alimentaire dans les communautés en Afrique, mettre en avant et entretenir la biodiversité et apporter un enseignement sur les méthodes de cultures durables.

 

Aujourd’hui, ce sont près de 800 jardins de ce type qui ont vu le jour dans 25 pays du continent, à l’instar du Kenya où l’implantation est l’une des plus importantes avec 200 jardins, le Sierra Leone et la Guinée Bissau avec 60 jardins chacun, le Sénégal ou encore le Maroc avec respectivement 40 et 20 jardins Slow Food.

 

 

La fondation Slow Food a présenté son projet de jardins africains au salon del Gusto et Terra Madre 2012 à Turin, qui a eu lieu du 21 au 25 octobre 2012. Quelque 1000 exposants, venus de 100 pays, étaient venus présenter leurs créations. Une centaine d’ateliers « goût et rencontres » ont été organisés à cette occasion.

 

Ce rendez-vous gourmand, organisé la fondation elle-même, est en phase de devenir l’évènement international le plus important jamais dédié à l’alimentation.

 

« Le Salone del Gusto et Terra Madre 2012 constituera un moment clé pour les milliers d’individus qui se rassembleront à Turin pour discuter du futur de l’alimentation », avait déclaré, en marge du salon, Carlo Petrini, le président de Slow Food. « Nos choix quotidiens et la nourriture que nous mettons dans nos assiettes déterminent l’avenir de notre environnement, de notre économie et de notre société ; il est plus crucial que jamais d’élever une voix collective en ce mois d’octobre et de devenir un acteur de premier plan dans la résolution des problèmes qui affectent la Terre et la communauté mondiale », avait-t-il ajouté.

 

 

(article issu de Afrik.com)



05/11/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi