objetafricain.blog4ever.com

objetafricain

ORPHELINAT POUR RHINOCEROS

Afrique du Sud : naissance du premier orphelinat pour rhinocéros

     
Le premier orphelinat pour rhinocéros vient de voir le jour dans la province de Limpopo, en Afrique du Sud. L’objectif, prendre en charge ces petits mammifères dont les mères ont été tuées par des braconniers. Ils seront par la suite relâchés dans la nature lorsqu’ils seront capables d’y survivre seuls.

Le rhinocéros est une espèce protégée, mais les braconniers n’hésitent pas à les tuer pour leurs cornes, très appréciées sur le marché asiatique qui leur prête des propriétés aphrodisiaques. Les femelles en gestation ou accompagnées de leurs petits sont les premières victimes du braconnage. Résultat, de nombreux bébés rhinocéros se retrouvent seuls dans la nature.

« Comme un bébé de quatre mois »

 


Pour les prendre en charge, un orphelinat, le Entabeni Safari Conservancy, a vu le jour dans la province de Limpopo. Les rhinos y sont choyés, nourris, bichonnés. On s’en occupe comme de vrais bébés humains.

 

Le premier pensionnaire de l’établissement a quatre mois. Il ne porte pas encore de nom. Il pèse quelques 100 kilos. « Il cherche à toucher nos cheveux et notre visage avec ses lèvres, et il cherche aussi à entrer dans tous les endroits qui lui sont interdits. I

 

l est exactement comme on imagine un bébé de quatre mois », indique l’étudiante Alana Russel, l’une des quatre personnes chargées de le soigner, rapporte l’AFP.

 

300 rhinocéros tués depuis le début de l’année

 


Les responsables du projet espèrent que cet orphelinat sera une des solutions au braconnage. Depuis le début de l’année, près de 300 rhinocéros ont été tués en Afrique du Sud. En 2011, 448 ont été exterminés. « Malheureusement, de nombreux petits se retrouvent orphelins lorsque leur mère est braconnée, et nous étions conscients qu’il y avait là un besoin de soins spécialisés », affirme la spécialiste Karen Trendler, surnommée « mama rhinos » pour avoir élevé pas moins de 200 rhinocéros. Selon elle, « cet orphelinat est un projet de protection de la nature ».

 

Ils seront réintroduits dans la nature lorsqu’ils pourront voler de leurs propres ailes, explique-t-elle. Ceux qui ne seront pas relâchés seront envoyés dans des fermes qui encouragent leur reproduction. Pour l’heure, les rhinocéros ont été sauvés de l’extinction. Mais ils sont toujours en danger.

 

 

(article issu de Afrik.com)



17/10/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi