objetafricain.blog4ever.com

objetafricain

PROCES CHASSE LION CECIL

Zimbabwe : début du procès de l’organisateur de la chasse au lion Cécil

LUNDI 28 SEPTEMBRE 2015 / PAR FRÉDÉRIC SCHNEIDER

Le lion Cécil (DR)

Le procès de Theo Bronkhorst a débuté ce lundi au Zimbabwe. Il est poursuivi pour avoir organisé la chasse au cours de laquelle le lion Cécil a été tué par Walter Palmer. Sa mort avait provoqué de nombreuses réactions sur les réseaux sociaux.

Le procès du chasseur professionnel du Zimbabwe Theo Bronkhorst qui a organisé la chasse au cours de laquelle le lion Cécil a été tué par Walter Palmer a débuté ce lundi. Il est poursuivi par la justice zimbabwéenne pour ne pas avoir « empêché une chasse illégale ». La mort de ce lion de 13 ans avait suscité l’indignation sur les réseaux sociaux.

Devant débuter le 5 août dernier, ce procès avait été reporté. Le chasseur zimbabwéen est aujourd’hui en liberté après avoir versé une caution de 1 000 dollars soit près de 890 euros. Les avocats de Theo Bronkhorst vont tenter de mettre fin à la procédure, argumentant sur le manque de preuve du caractère illégal de cette chasse.

« Je lui ai vendu une chasse qui était légale »

Le lion Cecil a été tué à la ferme d’Antoinette dans la réserve de Gwayi, près du parc national de Hwange, le 1er juillet dernier par Walter Palmer, un dentiste américain de Minnesota, à l’aide d’une flèche décoché d’un arc. L’animal était équipé d’un collier GPS et il était suivi pour un programme d’études scientifiques. Il a payé pour cette chasse un permis d’une somme de 50 000 euros.

Theo Bronkhorst a indiqué ne pas « avoir fait quoi que ce soit d’illégal », justifiant que son client était parfaitement innocent et que toute la chasse s’était déroulée dans la légalité. « Je lui ai vendu une chasse qui était légale », a-t-il déclaré. Selon l’accusation, le propriétaire du terrain où Cécil a été tué n’avait pas de quota pour pouvoir abattre l’animal. Selon d’autres sources, le lion aurait été attiré hors de la réserve avec un appât.

Alors qu’il avait été menacé sur les réseaux sociaux, Walter Palmer avait repris début septembre son travail dans son cabinet de dentiste. Les autorités judiciaires qui ont formulé une demande d’extradition envers le responsable de la mort de Cécil n’ont toujours pas obtenu de réponse de la part des Etats-Unis.

 

(article issu de Afrik.com)



29/09/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi